BIOGRAPHIE - Charles DUTOT
BIOGRAPHIE


Charles DUTOT I PHOTOGRAPHE

Né le 16 Août 1977, à Fécamp.

Diplômé de l’Ecole de Photographie E.F.E.T. à Paris, en juin 2000.

Prix photo "21 Talents pour le XXIème siècle" de la Fondation Lagardère, en 2000.

Jury Bachelor (étudiants en 3e année) E.F.E.T. Photo Paris, en juin 2019.

Charles DUTOT est issu d’une famille de Leicaïstes, par son arrière grand-père qui pratiquait déjà la photographie à la fin du XIXe siècle et par son père, le peintre GETO, pratiquant lui aussi la photographie.

Charles DUTOT est photographe en indépendant.
Il est spécialisé dans la photographie de portrait, de produit, d’événementiel, de spectacle, de sport, et de plateau pour le cinéma, la radio, et la télévision.
Il fut photographe officiel de la Fédération Française de Tennis pendant 12 ans, pour Roland Garros et pour l'équipe de France de Coupe Davis.
Quelques collaborations marquantes : Fédération Française de Tennis, Radio France, France Télévisions, M6, Lacoste, Mont-Blanc, BNP, La Poste, CharlElie Couture, Etienne Daho, Little Bob, ...

Charles DUTOT est fasciné depuis toujours par « l’art de l’Urbain », par ces « traces » que laisse l'Humain sur les « supports » de la rue. Ses photos ont une sorte de « simplicité » crue et naïve qui les charge d’un pouvoir d’autant plus fort qu’elles ne s’embarrassent d’aucun savoir, ni d’aucun détail inutile. Elles approfondissent le sens, le rôle des signes, des lumières, des formes et des symboles qui nous entourent. Elles ne surgissent pas, elles s’imposent le plus souvent frontales, fragmentaires, réduites à leur plus simple expression. Quand le mot est photographié, il se mêle aux figures et aux formes. Les langues se percutent et s’entremêlent. Mots et formes s’échangent, se répondent, s’accompagnent : ils se font écho. Ses photos traduisent la poésie, le rêve, l’insinuation, le murmure, le chuchotement …, et interpellent le spectateur sur la réalité de ce qu'il voit, l’emmenant ainsi en « ballade » avec lui dans son univers. C'est alors qu'il devient acteur, en partageant cette « expérience photographique », le confrontant parfois à la puissance suggestive d’un message pour le mettre littéralement au pied du mur... Son travail constitue une sorte d’inventaire de l’œuvre « proto-picturale » de la rue. Il nous instruit de la force d’impact du vocabulaire employé et de l’usage du mot dans cette intention de « provoquer une vibration ». Il privilégie le rapport « couleur-composition », et s’attache à capter « la vie » dans la matière. L’usage des formes et du mot lui permet également de « relier » des « séquences », des « arrêts sur images », propres à l’être humain.

Charles DUTOT aime à photographier en lumière naturelle, afin de préserver l’ambiance et de rester fidèle à la réalité et à son sujet. Il renonce de ce fait à employer des procédés techniques, tels que le recadrage ou la retouche d’images. La nuit n’est qu’une illusion de plus, mais bien réelle. C’est un « espace temps et lumières » , qui n’a pas d’heure… Il documente ce qu’il vit pendant qu’il le vit, dans l´impossibilité d´exister hors de la photographie qui s'est « greffée » sur ses peurs et sur ses désirs. Son art s’inspire d’une dimension proprement existentielle qu’il universalise. Esthétique du « zapping », son « empreinte photographique » est exemplaire d’un état à un moment donné. 

Top